L'hémisphère nord de Mars était bien recouvert d'un océan il y a 3,5 milliards d'années

On doit à la sonde de la Nasa Mars Global Surveyor (MGS) de nombreuses découvertes et bien sûr de magnifiques images de la surface de Mars qu’elle a prises alors qu’elle était en orbite autour de la Planète rouge de 1997 à 2006. Elle a fait date parce qu’elle était la première mission martienne de la Nasa a vraiment pouvoir reprendre, et en allant beaucoup plus loin, les investigations des énigmes laissées 20 ans auparavant par les orbiters des missions Viking.

Grâce à elles (Viking Orbiter 1 a fonctionné pendant quatre ans et réalisé 1 489 orbites autour de Mars, concluant sa mission le 7 août 1980, tandis que Viking Orbiter 2 a fonctionné jusqu'au 25 juillet 1978), non seulement d’immenses vallées fluviales – parfois s’étendant sur des milliers de kilomètres – sont découvertes, mais on a trouvé également des traces de libération massive et rapide d’énormes volumes d’eau avec des débits estimés à dix-mille fois le débit du Mississippi pour certains écoulements.

Les observations fournies permettent alors également la calibration des âges des terrains cratérisés grâce aux datations des roches lunaires ramenées par les missions Apollo (le bombardement météoritique et la taille des impacteurs diminuant depuis la fin de la formation du Système solaire il y a presque 4,5 milliards d’années), et ces missions ont permis de constituer un équivalent de la chronologie des ères géologiques sur Terre.

Cette impression d'artiste montre à quoi pouvait ressembler Mars il y a environ 4 milliards d’années. La jeune Planète rouge aurait eu suffisamment d'eau pour couvrir toute sa surface d'une couche liquide d'environ 140 mètres de profondeur, mais il est plus probable que cette eau se serait accumulée pour former un océan occupant près de la moitié de l'hémisphère nord de Mars, atteignant dans certaines régions des profondeurs supérieures à 1,6 kilomètre. © ESO, M. Kornmesser, N. Risingerde
Cette impression d'artiste montre à quoi pouvait ressembler Mars il y a environ 4 milliards d’années. La jeune Planète rouge aurait eu suffisamment d'eau pour couvrir toute sa surface d'une couche liquide d'environ 140 mètres de profondeur, mais il est plus probable que cette eau se serait accumulée pour former un océan occupant près de la moitié de l'hémisphère nord de Mars, atteignant dans certaines régions des profondeurs supérieures à 1,6 kilomètre. © ESO, M. Kornmesser, N. Risingerde

De Mariner 9 à Mars Global Surveyor

Les planétologues vont pouvoir en tirer approximativement...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura