Non, l'hélicoptère du président iranien n'a pas été abattu par un rayon laser

Une photo publiée le 20 mai et vue des millions de fois sur les réseaux sociaux prétend prouver que l'hélicoptère du président iranien Ebrahim Raïssi aurait été abattu par une arme laser. Or, l'appareil visible dans cette photo n'est pas celui du président : les motifs de peinture de l'hélicoptère présidentiel et la configuration du rotor arrière sont différents de l’appareil visible sur les photos officielles.

La vérification en bref

  • L'hélicoptère du président iranien n'aurait pas été victime d'un accident mais abattu par un laser, prouverait une photo publiée le 20 mai et vue des millions de fois sur les réseaux sociaux.

  • L'hélicoptère visible dans cette image n'est pas celui qui transportait le président Ebrahim Raïssi. Selon des photos officielles prises avant l'accident, on constate que l'hélicoptère présidentiel présente des motifs de peinture différents de ceux visibles sur l'hélicoptère de la photographie diffusée sur les réseaux sociaux.

La vérification en détail

Alors que les médias officiels iraniens ont déclaré que le président Ebraim Raïssi avait été victime le 19 mai d'un accident d'hélicoptère provoqué par des mauvaises conditions climatiques, sur les réseaux sociaux, une publication vue près de 25,6 millions de fois sur X et Facebook depuis le 20 mai prétend révéler une vérité que "personne d'autre n'a dite" : l'hélicoptère du président iranien aurait été abattu par "un laser tiré de l'espace". La photographie d'un hélicoptère bleu, en vol et endommagé, en serait la preuve.


Lire la suite sur Les Observateurs - France 24