LFI veut discuter d'un groupe Nupes, malgré le refus de ses partenaires

La France insoumise veut "discuter" de la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer un groupe unique Nupes à l'Assemblée nationale avec ses partenaires socialistes, communistes et écologistes, malgré leurs réponses négatives, ont indiqué ses responsables mardi. "Jean-Luc Mélenchon ne fait pas une injonction, il fait une proposition", a fait valoir le numéro deux de LFI Adrien Quatennens sur Cnews.

>> LIRE AUSSI - Borne reste Première ministre : Macron ne tient pas compte des législatives, dénoncent Bompard et Le Pen

Une situation politique est "très instable, inédite"

Il a souligné que LFI comptait "discuter" avec les membres de l'alliance de gauche Nupes, et a de nouveau justifié la proposition par le fait que la situation politique est "très instable, inédite", avec également un RN fort de 89 députés. Pour le nouveau député LFI des Bouches-du-Rhône Manuel Bompard, "si cette proposition finalement est acceptée par tout le monde, c'est très bien; si ça n'est pas le cas, on trouvera une autre manière de s'organiser", a-t-il avancé sur BFMTV. "On va discuter", "les convaincre, et si ce n'est pas le cas, ça finira sur un intergroupe", a également estimé le député LFI de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel sur franceinfo, précisant que LFI devrait rencontrer ses partenaires ce mardi.

"Il n'y a aucune difficulté, il n'y a aucune crise, la Nupes va continuer, elle va s'enrichir, elle va se poursuivre, elle va se renforcer et demain elle sera l'opposition et demain peut-être l'a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles