LFI condamne l'action du gouvernement en détournant le casting du prochain Astérix

Jules Pecnard
·1 min de lecture
Jean-Luc-Mélenchon à l'Assemblée nationale le 16 février 2021 - Anne-Christine POUJOULAT © 2019 AFP
Jean-Luc-Mélenchon à l'Assemblée nationale le 16 février 2021 - Anne-Christine POUJOULAT © 2019 AFP

"On a reçu le casting des macronistes dans le prochain Astérix et Obélix de Guillaume Canet", peut-on lire dans le premier tweet de la série. Sur son compte, La France insoumise a rebondi sur l'annonce de la prestigieuse distribution de L'Empire du Milieu, le prochain film sur les aventures du Gaulois créé par Goscinny et Uderzo.

Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon a repris la charte graphique utilisée pour révéler ce casting quatre étoiles... afin de dénoncer l'action d'Emmanuel Macron. Donc en lieu et place des personnages écrits pour le film - Panoramix, Falbala, Abraracourcix -, LFI a détourné des termes ayant défrayé l'actualité, souvent au détriment du gouvernement. En y accolant simplement le suffixe entré dans la culture populaire grâce à la bande-dessinée.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Islamogochix"

Ainsi peut-on lire des termes comme "épidémiologix", allusion au talent attribué au chef de l'État par ses proches dans sa gestion de la crise sanitaire. Ou alors "islamogochix", qui rappelle le débat lancé par la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, et qui déclenché un tollé à gauche. Ou encore "Célafautedérus", référence à l'imbroglio autour d'une supposée attaque informatique visant le CNED.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quasiment tous les débats qui ont émaillé le quinquennat d'Emmanuel Macron sont évoqués. La question des violences attribuées à la police est rappelée par le sobriquet "Caius Eborgnus", tout comme la rumeur - à ce jour infondée - de participation de ministres à des repas clandestins, avec le nom "Invitéàlasauterix". Pas sûr que ces détournements amusent les soutiens du président de la République.

Article original publié sur BFMTV.com