Leys (Nouvelle école) : la protégée de Niska déjà favorite sur Twitter, 4 infos pour ceux qui la découvrent

C'est parti pour Nouvelle école sur Netflix ! Ce jeudi 9 juin 2022, la plateforme a mis en ligne les 4 premiers épisodes de sa compétition sur le rap. Niska, SCH et Shay sont les jurés de cette émission dans laquelle les futurs talents du rap s'affrontent pour remporter 100 000 euros. Parmi les candidats qui font parler, on retrouve Leys, déjà validée par les internautes sur Twitter.

Dans le premier épisode, elle passe son audition en plein cité face à Niska et Tiakola. Face à Nebé, elle a déjà fait kiffer les internautes avec son freestyle. Sur Twitter, beaucoup ont été impressionnés par son flow et ont été choqués de découvrir le décalage entre sa personnalité et ses punchlines.

Leys est d'ailleurs déjà pas mal connue dans le rap game. Si tu débarques, voici 4 infos sur la rappeuse !

1. L'origine de son nom de scène

D'où vient le nom de Leys ? Il s'agit tout simplement d'un diminutif de son vrai prénom, Leslie. "J''ai voulu trouver quelque chose d'assez court et d'assez stylé." a-t-elle expliqué à Madame Rap. Si elle a auditionné pour Niska en banlieue parisienne, Leys est en fait originaire de Verdun et a beaucoup rappé à Reims. C'est finalement dans la capitale qu'elle s'est épanouie dans le rap. "Sur les réseaux, Reims est la dernière ville à me suivre, alors que la plupart des gens me connaissent. Il y a une forme de retenue. Ça ne s'est pas toujours bien passé...

Lire la suite


À lire aussi

Mask Singer 3 déjà en préparation : les premières infos sur la nouvelle saison
Mask Singer 3 : casting, tournage... Nouvelles infos sur la saison 3 qui est déjà en préparation
Nouvelle école : Myra le forceur, chaton de la street... 11 tweets qui nous ont fait rire après les 4 premiers épisodes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles