L'extension du pass sanitaire en entreprise absente du texte sur le pass vaccinal

·3 min de lecture
Jean Castex photographié au Mont-Valérien au mois d'octobre (illustration) (Photo: via Associated Press)
Jean Castex photographié au Mont-Valérien au mois d'octobre (illustration) (Photo: via Associated Press)

POLITIQUE - Alors que le gouvernement avait préparé le terrain, il laisse finalement la main aux députés. “Faute de consensus” sur le sujet, Jean Castex a décidé ce mardi 21 décembre de ne pas faire figurer l’extension du pass sanitaire aux entreprises dans le projet de loi relatif à l’instauration du pass vaccinal, dont le calendrier a été avancé , avec l’annonce d’un conseil des ministres extraordinaire qui se tiendra le 27 décembre.

“Cela ne devrait pas être dans la version présentée lundi en conseil des ministres, mais l’idée pourrait revenir dans le débat parlementaire”, souffle au HuffPost une source gouvernementale, suggérant que la majorité devrait s’emparer du sujet pour l’inclure dans la loi. Un choix qui a été décidé après les réticences exprimées par les syndicats et les représentants du patronat.

Critiques des syndicats et du patronat

“Dans le texte initial, il n’y aura pas l’extension du pass vaccinal aux milieux professionnels et aux transports. Mais ça pourra venir dans le débat par voie d’amendement”, a indiqué à l’AFP le chef de file des députés LR Damien Abad, à l’issue d’une consultation des groupes parlementaires par Jean Castex. Le pass sanitaire en entreprise ne figurera “manifestement pas dans le texte de loi, mais par voie d’amendement de leur majorité”, selon le député UDI Jean-Christophe Lagarde.

La question d’étendre le pass sanitaire au travail avait été clairement posée au sein du gouvernement, le ministre de la Santé ayant jugé cette option “légitime” dans la lutte contre la flambée épidémique. “On ne peut pas empêcher les gens d’aller travailler s’ils ne sont pas vaccinés, mais on peut exiger d’eux qu’ils passent un test s’ils ne sont pas vaccinés”, avait-il déclaré samedi sur France inter.

La veille, lors de sa conférence de presse, Jean Castex avait prévu de travailler sur “toutes autres dispositions utiles pour étendre au maximum la vaccination”, ouvrant ainsi la porte à cette extension.

Un report de la rentrée scolaire “pas à exclure”

Lors de leur réunion en visio-conférence ce mardi, le Premier ministre et les chefs de groupes parlementaires ont évoqué en outre l’hypothèse d’un report de la rentrée scolaire après les congés de Noël et du Nouvel An, selon les deux mêmes sources.

Ce report “n’est pas à exclure selon la situation épidémique parce qu’on sait qu’il y a une transmission importante par les enfants”, a précisé Damien Abad.

L’élu LR a rappelé que son parti était “opposé à l’extension du périmètre du pass vaccinal aux entreprises” car “c’est défausser la responsabilité de l’État sur les chefs d’entreprise” et “c’est une usine à gaz qu’on va créer” avec de possibles “tensions sociales”.

Le responsable LR suggère plutôt de “convaincre les non vaccinés”, de “faire la chasse aux faux pass sanitaires” et de “généraliser encore davantage le port du masque en milieu fermé”.

La France entre “dans une période de turbulences avec Omicron”, mais “si le variant accélère, nous accélérons aussi”, a souligné mardi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal à l’issue d’une visioconférence entre Jean Castex et les associations d’élus locaux sur ce pass nouvelle version.

À voir également sur Le HuffPost: Le pass sanitaire va devenir un pass vaccinal, annonce Jean Castex

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles