Coronavirus : l'extension du couvre-feu est "justifiée", selon un médecin

·1 min de lecture

Un couvre-feu va concerner dès vendredi minuit 54 départements ainsi que la Polynésie française. Voilà la mesure forte du Premier ministre Jean Castex annoncée ce jeudi, lors de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement sur le coronavirus. Une extension "justifiée" selon le chef des maladies infectieuses et tropicales de l'Hôpital parisien Tenon, Gilles Pialoux, interrogé jeudi soir sur Europe 1. 

>> LIRE AUSSI - Extension du couvre-feu, situation épidémique : ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

Des mesures "justifiées au regard des chiffres"

"Ces mesures sont justifiées au regard des chiffres que l'on voit tous les jours", indique le médecin, alors que Jean Castex a indiqué en conférence de presse que la "situation est grave". Selon le Premier ministre, le taux d'incidence, c'est-à-dire le nombre de cas confirmés de Covid-19 pour 100.000 habitants, a progressé de 40% en une semaine pour atteindre 251 sur le territoire national. Et le taux de reproduction du virus induit un doublement du nombre de cas tous les 15 jours.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation  jeudi 22 octobre

"On ne pourra pas externaliser les malades comme au printemps"

"Ce n'est pas un plan pour prendre en charge uniquement les personnes atteintes du Covid, mais aussi les autres patients qui ont souvent vu leurs opérations déprogrammées pendant la première vague." C'est d'ailleurs ce double flux de patients, Covid et non Covid, qui est l'une des ...


Lire la suite sur Europe1