L'explosion en Pologne montre que la guerre en Ukraine "se rapproche des frontières de l'OTAN"

L'explosion en Pologne montre que la guerre en Ukraine "se rapproche des frontières de l'OTAN"

L’explosion d’un missile dans un village de l'est de la Pologne a tué mardi deux personnes. Cet incident montre "à quel point cette guerre se rapproche des frontières de l'OTAN", selon le directeur du bureau de Varsovie du German Marshall Fund.

Selon Michal Baranowski cette explosion indique que le conflit est "dangereusement et inconfortablement proche" des pays de l'OTAN.

"Ce missile n'aurait pas touché et n'aurait pas tué deux citoyens polonais si la Russie ne menait pas une guerre en Ukraine", ajoute-t-il.

Selon les premiers éléments de l’enquête, les responsables polonais et ceux de l'OTAN suggèrent que l'explosion mortelle a été causée par la défense aérienne ukrainienne contre des missiles de croisière russes.

"Soyons clairs. Ce n'est pas la faute de l'Ukraine. C'est la Russie qui porte la responsabilité ultime, car elle poursuit sa guerre illégale contre l'Ukraine", soulignait mercredi le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg.

Michal Baranowski précise que les systèmes de défense aérienne utilisent des radars pour détecter les missiles entrants et les intercepter, mais que "les débris d'un tel incident peuvent évidemment tomber très loin."

"Pour vraiment s'assurer qu'un tel incident ne se reproduise pas, qu'un missile perdu ne tombe pas sur le territoire de l'OTAN, il faut s'assurer qu'aucun missile russe ne vole en Ukraine et que l'Ukraine soit capable de se défendre plus efficacement, à la fois dans les airs et sur terre", conclu Michal Baranowski.