L'ex-président Alpha Condé autorisé à quitter la Guinée, les activistes inquiets

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Alpha Condé
    Président de la Guinée

En Guinée, la junte militaire a autorisé le président déchu Alpha Condé à quitter le pays pour des examens médicaux – une décision saluée par les militants et responsables du RPG, le parti de l'ex-président. Cependant, des acteurs de la société civile s'inquiètent de ce voyage. Ils plaident pour son rapide retour au pays pour faire face à la justice. Depuis le coup d'État du 5 septembre, Alpha Condé avait été détenu secret pendant des mois avant d'être transféré à la résidence de son épouse.

Un épais nuage de fumée s'est de nouveau échappé des toits du parlement sud-africain. Un incendie s'y est déclaré dimanche soir. Les pompiers étaient parvenus à le maitriser après 24 heures d'intense combats, mais le feu est reparti ce lundi après-midi.

Les militaires sont seuls aux commandes lundi au Soudan, après la démission du Premier ministre Abdallah Hamdok. Ce départ fait redouter un retour à la dictature dans le pays plongé dans des violences meurtrières depuis le putsch.

Au Gabon, la Cour constitutionnelle s'est de nouveau prononcée sur des mesures gouvernementales liées à la crise sanitaire. La juridiction a annulé l'obligation d'un passe sanitaire pour accéder aux lieux publics et a rejeté pour la deuxième fois consécutive un arrêté du gouvernement concernant de nouvelles mesures contre le Covid-19.

Cheffe d'édition : Célia Caracena


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles