Patrick Poivre d'Arvor visé par une enquête pour viol

Sarah-Lou Cohen avec Ambre Lepoivre
·2 min de lecture
Patrick Poivre d'Arvor, le soir de son dernier JT sur TF1 le 10 juillet 2008. - Capture d'écran TF1
Patrick Poivre d'Arvor, le soir de son dernier JT sur TF1 le 10 juillet 2008. - Capture d'écran TF1

Une écrivaine accuse le journaliste d'avoir abusé d'elle à plusieurs reprises entre 2004 et 2009. Une enquête a été ouverte cette semaine par le parquet de Nanterre.

Après plus de trente années sur les écrans, le nom de Patrick Poivre d'Arvor réapparaît cette fois-ci dans les locaux de la justice. Le parquet de Nanterre a ouvert cette semaine une enquête préliminaire pour "viol" à l'encontre du journaliste après le dépôt de plainte d'une écrivaine de 36 ans sa cadette, selon une information révélée par Le Parisien et confirmée par des sources concordantes à BFMTV.

Aujourd'hui âgée de 37 ans, Florence Porcel l'accuse d'avoir abusé d'elle sexuellement à plusieurs reprises en 2004 et 2009. Lors de sa première rencontre avec la star du 20 heures de TF1, elle avait 21 ans, était en convalescence d'une tumeur au cerveau et encore vierge. Elle était, à l'époque, admirative de Patrick Poivre d'Arvor, notamment pour ses romans.

La jeune femme le contacte par courrier et est rapidement invitée à le rencontrer. Après avoir assisté au journal télévisé, elle est conduite dans le bureau du présentateur, qui lui impose un rapport sexuel avec pénétration non consenti. Cette première expérience sexuelle déstabilise Florence Porcel, qui continue à écrire et voir celui qu'elle qualifie aujourd'hui d'agresseur. D'après nos confrères du Parisien, elle consent même à une nouvelle relation sexuelle avec lui.

Leurs chemins se séparents finalement, jusqu'en 2009 quand elle sollicite Patrick Poivre d'Arvor pour une interview dans le cadre de ses études. L'homme lui impose alors une fellation à laquelle elle dit clairement ne pas vouloir se soumettre. Selon ses dires, il parvient à ses fins par la contrainte et la violence.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :