L’ex-patron de TF1 comprend « la souffrance » des accusatrices de PPDA

Dans une émission diffusée mardi soir par Mediapart, l’ancien patron de TF1, Nonce Paolini, a dit comprendre « la souffrance » des femmes qui accusent l’ex-présentateur Patrick Poivre d’Arvor d’agressions sexuelles et de viols.
Dans une émission diffusée mardi soir par Mediapart, l’ancien patron de TF1, Nonce Paolini, a dit comprendre « la souffrance » des femmes qui accusent l’ex-présentateur Patrick Poivre d’Arvor d’agressions sexuelles et de viols.

L'ancien patron de TF1 Nonce Paolini comprend « la souffrance » des femmes qui accusent l'ex-présentateur Patrick Poivre d'Arvor d'agression sexuelle et de viols, et assure ne pas avoir été au courant au moment des faits présumés, dans une émission diffusée mardi soir par Mediapart.

« Je veux leur dire que leur souffrance ne peut laisser indifférent personne et en particulier moi, ni comme homme ni comme ancien dirigeant », déclare-t-il dans le cadre d'une émission qui réunit de manière inédite 20 femmes ayant témoigné devant la justice contre PPDA. « J'espère qu'elles pourront obtenir la possibilité que leur affaire soit revue par la justice », poursuit Nonce Paolini, qui s'exprime pour la première fois depuis le lancement de l'affaire en février 2021. Les faits présumés s'étalent des années 1980 aux années 2000.

À l'époque, « évidemment, on ne le savait pas. Si on l'avait su, on aurait pris les dispositions qui s'imposaient et moi le premier », ajoute Nonce Paolini. Si cela avait été su, « des sanctions auraient été prises », affirme-t-il. « On ne pouvait pas remettre en cause la réputation d'une entreprise comme celle-là, cotée en Bourse, cotée au CAC 40. C'était un risque inconsidéré », a-t-il dit.

À LIRE AUSSIAffaire PPDA : de nouveaux SMS sèment le trouble

De nombreuses réactions sur les réseaux sociaux

Nonce Paolini a été DRH de la première chaîne et PDG à partir de 2008 (date à laquelle PPDA a quitté la présentation du JT de 20 heures) à 2016. « Ce n'es [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles