L'ex-ministre Jean Arthuis quitte l'Alliance centriste

Jean Arthuis, le 25 juin 2016 à Paris

Paris (AFP) - L'eurodéputé et ancien ministre, Jean Arthuis, a annoncé lundi qu'il quittait l'Alliance centriste, petite formation partenaire de La République en marche, pour "s'investir" au sein du parti d'Emmanuel Macron en vue des Européennes.

"Avec tristesse, je quitte l'Alliance centriste dénaturée par Philippe Folliot et ses proches. J'entends m'investir au sein d'En Marche pour l'Europe, pour la France", a tweeté M. Arthuis.

Philippe Folliot, député du Tarn, est le président depuis 2016 de cette ancienne composante de l'UDI, qui regroupe une douzaine de parlementaires ayant rallié Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle et qui étaient restés "partenaires de la majorité".

Jean Arthuis, qui fut notamment ministre de l'Economie et des Finances de 1995 à 1997, dénonce la réélection de M. Folliot cet été lors d'une "parodie de congrès" de l'Alliance centriste. Il entend désormais, au sein de LREM, "promouvoir l'Europe et le redressement de la France".

"Je participerai à la campagne des européennes", a-t-il déclaré à l'AFP, en refusant de dire s'il serait lui-même candidat.