L'ex-majordome du pape Benoît XVI, condamné dans les "Vatileaks", est mort

·1 min de lecture
L'EX-MAJORDOME DU PAPE BENOÎT XVI, CONDAMNÉ DANS LES "VATILEAKS", EST MORT

CITE DU VATICAN (Reuters) - Paolo Gabriele, qui avait été à l'origine de l'affaire dite des "Vatileaks" pour avoir transmis à la presse des documents confidentiels de Benoît XVI lorsqu'il était majordome du pape, est mort à l'âge de 54 ans.

Il est décédé "après une longue maladie", dans un hôpital de Rome, rapportent les médias du Vatican mardi.

Paolo Gabriele a été pendant plusieurs années l'aide de chambre de Benoît XVI avant de transmettre en 2012 à un journaliste italien des documents confidentiels pris dans les appartements pontificaux. Ce journaliste a ensuite publié un livre sur la corruption au Vatican.

Paolo Gabriele, marié et père de trois enfants, avait été déclaré coupable de vol et de divulgation de documents confidentiels par le tribunal de l'Etat de la Cité du Vatican et condamné à 18 mois de prison. Après plusieurs semaines dans un petit centre de détention du Vatican, Benoît XVI lui avait accordé son pardon et sa grâce juste avant Noël 2012.

Il a ensuite servi dans un hôpital pédiatrique de Rome appartenant au Vatican.

Au moment de cette affaire "Vatileaks", Paolo Gabriele avait expliqué aux enquêteurs que le pape n'était pas "suffisamment informé" de ce qui se passait au sein de l'Eglise catholique. Il avait dit avoir agi par amour "viscéral" pour l’Eglise et avoir voulu "créer un choc" pour ramener l'institution "dans le droit chemin".

(Philip Pullella; version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Michel Bélot)