L'ex-magnat des cryptomonnaies Bankman-Fried plaide non-coupable de fraude

Cinq des huit chefs d'accusation retenus contre Sam Bankman-Fried prévoient, chacun, une peine maximum de vingt ans de prison. Actuellement assigné à résidence chez ses parents, en Californie, il est donc susceptible de passer le restant de ses jours derrière les barreaux - Credit:FATIH AKTAS / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP

Le co-fondateur de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX est ciblé par huit chefs d'accusation, notamment de fraude et association de malfaiteurs.

Sam Bankman-Fried plaide non coupable. Le co-fondateur et ancien patron de la plateforme d'échanges de cryptomonnaies FTX a contesté les huit chefs d'accusation retenus contre lui, devant un tribunal fédéral de New York. Il est inculpé notamment pour fraude et association de malfaiteurs. « SBF », son surnom, avait été extradé fin décembre des Bahamas, où se trouvait le siège de FTX, puis remis en liberté à son arrivée à New York, moyennant une caution de 250 millions de dollars.

À l'audience, le trader et entrepreneur, en costume et cravate sombres, ne s'est pas exprimé et a laissé son avocat Mark Cohen parler en son nom. La stratégie de Sam Bankman-Fried diffère de celle d'un ancien cadre dirigeant de FTX, Gary Wang, qui a plaidé coupable le mois dernier et collabore avec les autorités, tout comme Caroline Ellison, ancienne responsable d'Alameda Research, la plateforme sœur de FTX.

À LIRE AUSSI Du cryptocrash aux licenciements, la tech mondiale en pleine tempête

Spéculation et donations politiques

Sam Bankman-Fried est soupçonné d'avoir utilisé, avec des collaborateurs, des fonds déposés par des clients sur la plateforme de FTX pour réaliser des opérations financières spéculatives par le biais d'Alameda Research. Outre les transactions à risque via Alameda, il est également soupçonné d'avoir investi une partie de cet argent dans de l'immobilier aux Bahamas et d'avoir effectué des donations à des personnalités politiques démocrates - toujours avec des fonds de [...] Lire la suite

VIDÉO - Harvey Weinstein jugé coupable de viol par un tribunal de Los Angeles