L'ex-député Jean-Christophe Lagarde et deux hommes en garde à vue dans l'affaire Garrido-Corbière

L'ex-député Jean-Christophe Lagarde a été placé en garde à vue mercredi 7 septembre, ainsi qu'un policier et un ancien collaborateur du patron de l'UDI, dans le cadre de l'enquête sur les fausses accusations du Point ayant visé le couple d'élus LFI Raquel Garrido et Alexis Corbière.

Jean-Christophe Lagarde fait l'objet d'une plainte pour « abus de confiance ». Elle a été déposée fin juin par le journaliste du magazine Le Point, Aziz Zemouri. C'est lui l'auteur de l'article par lequel le scandale est arrivé. Il mettait en cause le couple de députés La France insoumise, Raquel Garrido et Alexis Corbière, les accusant de faire travailler une ressortissante algérienne sans-papiers à des cadences infernales.

Reportage retiré

Peu de temps après la parution de l'article sur le site internet du Point, les deux élus avaient démenti formellement et le lendemain, chose rare, le reportage était retiré. Le directeur de l'hebdomadaire leur avait présenté de plates excuses, expliquant que des vérifications avaient montré que des erreurs avaient été commises. Et le journal avait admis que l'article s'était « révélé faux » et « mensonger » dans une adresse aux lecteurs.

Manipulation

L'article et ses fausses informations avaient été publiés trois jours après la défaite de Jean-Christophe Lagarde aux législatives de juin 2022. Il avait été battu par Raquel Garrido, en Seine-Saint-Denis.


Lire la suite sur RFI