L'ex-cheffe de cabinet du président malgache condamnée pour corruption au Royaume-Uni

L’ex-directrice de cabinet du président malgache a été condamnée à Londres à trois ans et demi de prison pour corruption. Romy Andrianarisoa avait été arrêtée dans la capitale britannique en août 2023, avec le Français Philippe Tabuteau décrit comme son « associé », après avoir été piégée par les enquêteurs de la National Crime Agency, en pleine négociation de pots-de-vin avec le géant minier Gemfields anglais. Un procès suivi à Madagascar.

De notre correspondante à Madagascar,

Elle avait plaidé non coupable, mais le vendredi 10 mai 2024, les juges londoniens ont considéré que Romy Andrianarisoa avait au contraire « joué un rôle de premier plan » dans cette affaire et « abusé d'une position de confiance et de responsabilité ».

L’ancienne conseillère du président Rajoelina écope donc de trois ans et demi de prison. « Est-ce assez ? Pas assez ? Pour l'exemplarité, nous sommes satisfaits de cette sanction prononcée en tout cas » confie Ketakandriana Rafitoson, directrice exécutive de Transparency International – Initiative Madagascar.

« C'est une chance que cette affaire ait été traitée dans une juridiction étrangère et non à Madagascar. Ce cas est très important pour démontrer, surtout envers la justice malgache, que l'impunité n'est pas de mise dans des cas de corruption de haut vol. Espérons que ça dissuadera, dans le futur, d'autres personnalités, politiquement exposées surtout, à prendre le même chemin… »

« On ne peut qu'encourager la poursuite des investigations »


Lire la suite sur RFI