L'ex-chef du renseignement militaire du Venezuela toujours recherché en Espagne

L'ancien chef du renseignement militaire vénézuélien sous Hugo Chavez, réfugié depuis plusieurs mois en Espagne, est en cavale, il est accusé de trafic de drogue. Il y a une semaine, la justice espagnole a donné son feu vert à son extradition vers les États-Unis, mais depuis l'homme est introuvable.

L'inculpation d’Hugo Carvajal date de 2011. Selon un procureur de New York, l'ancien chef du renseignement sous l'ex-président Hugo Chavez a importé de la cocaïne aux États-Unis, plus de 5 tonnes en provenance du Mexique.

Hugo Carvajal aurait travaillé pour le cartel de Los Soles, en tant que chargé de la sécurité des transports de drogue. Hugo Carvajal, qui nie ces accusations, risque la prison à vie. Il a fui le Venezuela en bateau jusqu'à la République dominicaine après avoir été limogé de l'armée par le président Nicolas Maduro.

Sa faute est d'avoir reconnu Juan Guaido qui s'était auto-proclamé président par intérim au début de l'année, reconnu par une large partie de la communauté internationale.

Hugo Carvajal, surnommé « El Pollo » (le poulet), était arrivé en Espagne en avril dernier. Il a été arrêté puis libéré en septembre avec interdiction de quitter le pays. La justice avait dans un premier temps rejeté la demande d'extradition des États-Unis, avant de l'accepter finalement vendredi dernier. Les autorités américaines, en apprenant la fuite du Vénézuélien, l'ont qualifié de « scandale ».