Levothyrox : "Le changement de formule n’a pas donné lieu à des problèmes graves de santé"

La rédaction d'Allodocteurs.fr
La nouvelle formule du Levothyrox n'a pas de toxicite propre et n'a donc pas cause de problemes graves de sante, selon un rapport de l'Ansm. Des conclusions qui deçoivent les associations de patients.

"Pas d’argument en faveur d’une toxicité propre de la nouvelle formule du Levothyrox." L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) publie le 13 juin 2019 son rapport final sur les conséquences du passage à la nouvelle formule du Levothyrox en France au printemps 2017. Selon les travaux de l’agence, aucune conséquence sanitaire grave n’est liée au changement de formule même si cet événement a pu occasionner "des difficultés" chez certains patients.

A lire aussi : Levothyrox : "nous sommes face à une crise sanitaire"

Deux millions de patients

En décembre 2018 déjà, l’Ansm présentait des premiers résultats. Aujourd’hui, le rapport final est détaillé et comporte des données chiffrées précises : "nous avons effectué des analyses complémentaires pour nous assurer que nos premiers résultats soient robustes et nous avons discuté ces résultats, en les comparant notamment avec les données disponibles dans d’autres pays pour des situations similaires" nous explique Rosemary Dray-Spira, médecin épidémiologiste et directrice adjointe du groupement d’intérêt scientifique Epi-Phare qui signe ce rapport.

Les experts se sont appuyés sur les données disponibles dans le Système National des Données de Santé (SNDS) pour 2.075.106 personnes traitées par Levothyrox et âgées de 18 à 85 ans. Ces personnes ont ensuite été divisées de façon aléatoire en deux groupes :

  • Le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi