Levée de la vigilance « pluie-inondation » et « orages » dans l'Hérault et le Gard

Le Gard et l'Hérault ont été passés en vigilance orange par Météo-France.  - Credit:AURELIEN BREAU / MAXPPP / PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/
Le Gard et l'Hérault ont été passés en vigilance orange par Météo-France. - Credit:AURELIEN BREAU / MAXPPP / PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST/

Les orages qui ont traversé lundi les départements du Gard et de l'Hérault, placé dans le courant de l'après-midi en « vigilance orange » par Météo-France, n'ont pas nécessité d'intervention des pompiers malgré des précipitations par endroits abondantes. La fin de cet « épisode méditerranéen », phénomène synonyme de quantités importantes de pluie accompagnées d'orages, coutumier en cette période de l'année dans cette région du sud de la France, était prévue pour le milieu de nuit, selon Météo-France.

La vigilance orange « pluie-inondation » et « orages » décrétée dans ces deux département à 16H00, a été levée à 19 heures pour l'Hérault et à 22 heures pour le Gard, selon le site de Météo-France. « Tout est calme, il n'y a eu aucune intervention de notre part », a dit à l'AFP un porte-parole des pompiers du Gard en milieu de soirée. « Les précipitations intenses ont déjà impacté la région de Montpellier et des cellules orageuses remontent de Méditerranée », souligne l'institut météorologique, qui a notamment relevé 124 mm d'eau tombés en trois heures à Prades-le-Lez, au nord de Montpellier, dont 72 mm en une heure. En milieu d'après-midi, les pompiers de l'Hérault n'avaient pas fait état d'interventions liées aux intempéries.

Un temps agité jusqu'au milieu de la nuit

« Les averses associées sont fortes, pouvant donner jusqu'à 60 à 80 mm en une heure sous les orages les plus forts. Un risque d'avoir un orage stationnaire existe et les cumuls pourront atteindre p [...] Lire la suite