Levée des restrictions à Shanghai: les précautions sémantiques des médias chinois

La vie reprend doucement à Shanghai, après deux mois de confinement. Les autorités parlent d'une levée progressive des barrières sanitaires, pour éviter toute recrudescence des infections, avec un retour à la normale annoncé pour la fin du mois. En attendant, il aurait été conseillé aux médias officiels d'éviter le mot « confinement ».

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Au pays de l'harmonie, il est coutumier d'arrondir les angles et de faire disparaître les aspérités.

Selon la China Digital Times, des consignes orales auraient ainsi été passées auprès des médias d'État à Shanghai, afin d'éviter de rappeler les choses qui fâchent.

Dans les commentaires illustrant les reportages sur la levée des restrictions, n'employez pas les mots « déverrouillage » ou « déconfinement », afin « d'éviter toute ambiguïté ou erreur de lecture ».

Comment parler de déconfinement, alors que la mise sous cloche de la ville n'a jamais été officielle ? Les différents districts de la ville ont été placés sous « gestion statique », selon les autorités, mais les fonctions essentielles de la capitale économique chinoise ont continué de tourner.

Voilà pour la théorie à retranscrire dans les articles. Dans la réalité, la majorité des Shanghaïens sont encore sous le choc de ces deux mois passés à la maison, et ce tour de passe-passe sémantique, ce jeu sur les mots, ne pourra faire disparaître une difficile expérience de l'enfermement qu'avec le temps.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles