Une levée du confinement à Noël ? "Il ne faut pas qu'on mente aux Français"

·1 min de lecture

Noël survivra-t-il au coronavirus si les restrictions sont durcies ? À la veille d'une nouvelle prise de parole du Premier ministre Jean Castex sur la situation sanitaire, c'est en tout cas, selon les informations d'Europe 1, la stratégie imaginée par le gouvernement. Mais pour le professeur Gilbert Deray, les dés sont déjà jetés. "Il ne faut pas qu'on mente aux Français", lance-t-il au micro d'Europe Soir. Pour le chef de service de néphrologie à l'hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière, "on ne pourra pas lever le couvercle, sinon ça va récidiver". 

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 11 novembre

Noël déjà passé à la trappe ? 

"L'honnêteté est de dire qu'il est très peu probable que d'ici à la fin décembre nous soyons dans une situation complètement réglée", renchérit le professeur. "Et même si on descendait à moins de 5.000 cas de coronavirus détectés par jour [l'objectif affiché par le gouvernement, ndlr] ce serait dangereux de reprendre une activité normale." Pour rappel, le dernier bilan du coronavirus disponible fait état de plus de 22.000 nouveaux cas en 24 heures. 

>> LIRE AUSSI - Le reconfinement pourrait durer en réalité de 8 à 12 semaines

Prudence sur les chiffres de l'épidémie

Pourtant, le taux de reproduction du virus, c'est-à-dire le nombre moyen de cas provoqués par une seule personne contagieuse, est en baisse : il est actuellement de 0,93, selon l'application gouvernementale Tous Anti-Covid. Mais face à ce qui...


Lire la suite sur Europe1