L'Eurozapping du 27 octobre : grève des soignants en Espagne ; la colère monte en Italie

En Espagne, après des mois de lutte contre l'épidémie de coronavirus, les médecins du service public tirent la sonnette d'alarme. Pour réclamer davantage de reconnaissance, ils ont entamé une grève nationale, la première depuis 25 ans. "Nous avons de très mauvaises qualités de travail, tout est devenu temporaire et instable", résume un manifestant. Les plus démunis de plus en plus exposés au Royaume-Uni En Italie, la colère monte aussi. À Milan, à Turin ou à Naples, les stigmates des violences des dernières heures sont encore visibles. Dans la nuit du 26 au 27 octobre, les manifestations ont dégénéré, avec des vitrines de magasins cassées. La fronde de commerçants, d'employés ou encore d'indépendants est à l'origine de ces dégradations. Ils sont opposés aux nouvelles mesures de restriction imposées par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus. Au Royaume-Uni, les plus démunis sont de plus en plus exposés. La hausse de la pauvreté est l'une des conséquences de l'épidémie de coronavirus. La banque alimentaire britannique s'alarme : de plus en plus d'enfants ont faim.