L'Europe boursière mise toujours sur la relance américaine

par Laetitia Volga
·4 min de lecture
LES BOURSES EUROPÉENNES ONT TERMINÉ EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi, les investisseurs continuant d'espérer des mesures de soutien économique aux Etats-Unis après la victoire démocrate au Sénat.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,65% à 5.706,88 points, un plus haut en clôture depuis fin février, et le Footsie britannique a pris 0,24%. Le Dax allemand (+0,58%) a fini à un plus haut record, porté par la hausse d'Infineon et l'augmentation plus forte que prévu de la production industrielle et des exportations en novembre..

L'indice EuroStoxx 50 a pris 0,62%, le FTSEurofirst 300 a avancé de 0,65% et le Stoxx 600 de 0,66%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 monte de 0,62%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,65% et le Stoxx 600 de 0,63%.

A Wall Street, le Nasdaq et le S&P-500 ont inscrit des records peu après l'ouverture.

"Les investisseurs se félicitent de la fin d'une administration erratique de Donald Trump et se réjouissent d'une présidence Biden et de la perspective de mesures d'aide économique plus importantes", a déclaré François Savary, directeur des investissements chez Prime Partners.

Les marchés ont aussi profité de bonnes nouvelles en matière de vaccins: celui de Pfizer-BioNTech est efficace contre les variants du coronavirus découverts au Royaume-Uni et en Afrique du Sud, d'après une étude de laboratoire menée par le groupe américain, et la Grande-Bretagne comme la Haute autorité de santé française ont donné leur feu vert à l'utilisation du vaccin de Moderna.

Le CAC 40 affiche un gain hebdomadaire de 2,8% et le Stoxx 600 de 3,04%, leur meilleure performance depuis la semaine au 13 novembre.

VALEURS

L'indice Stoxx de la technologie a signé la plus forte hausse sectorielle (+2,67%), profitant des bons résultats du coréen Samsung Electronics, du chiffre d'affaires préliminaire supérieur aux prévisions de STMicro (+1,85%) et des prévisions de Micron.

Les allemands Infineon et Dialog Semiconductor ont gagné respectivement 7,05% et 1,49%.

En tête du CAC 40, on retrouve le groupe parapétrolier TechnipFMC (+6,98%) après l'annonce de la reprise du processus de scission de ses activités en deux entités.

Du côté du SBF 120, Sodexo a bondi de 10,49% après avoir relevé son objectif de marge d'exploitation semestrielle.

En repli, Credit Suisse a perdu 3,62% après avoir averti d'une perte nette au quatrième trimestre et Commerzbank 4,24% après avoir annoncé une charge de dépréciation de 1,5 milliard d'euros et une hausse des provisions pour risques.

LES INDICATEURS DU JOUR

L'économie américaine a détruit 140.000 postes non-agricoles alors que le consensus Reuters prévoyait 71.000 créations d'emplois, a montré le rapport mensuel du département du Travail, qui reflète l'impact de l'accélération de l'épidémie de coronavirus sur les effectifs des entreprises.

TAUX/CHANGES

Le rendement des Treasuries à 10 ans gagne plus de quatre points de base à 1,1136% après être monté à plus de 1,2%, au plus haut depuis près de dix mois, les derniers indicateurs américains ayant encore renforcé la perspective d'une hausse des dépenses budgétaires.

"Le marché obligataire intègre l'optimisme en ce qui concerne l'avenir sur les vaccins et sur des dépenses budgétaires peut-être plus importantes", a déclaré Subadra Rajappa, de la Société Générale.

En Europe, le rendement à dix ans allemand a fini la journée sans trop de changement, sous -0,52%.

Sur le marché des changes, le dollar est inchangé contre un panier de devises de référence et l'euro recule à 1,2242 dollar.

Le bitcoin poursuit sa marche en avant et a inscrit un record à 42.000 dollars (+4,24%).

PÉTROLE

Les cours pétroliers évoluent à des plus hauts d'environ 11 mois, toujours soutenus par la décision de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, de réduire sa production sur les deux prochains mois.

Le Brent gagne 1,89% à 55,41 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,57% à 51,63 dollars.

Le premier se dirige vers une hausse hebdomadaire 6,9% et le second de 6,3%.

(Laetitia Volga, édité par)