L'eurodéputée EELV Rivasi critiquée pour sa comparaison du pass sanitaire avec l'apartheid

·1 min de lecture

Michèle Rivasi, eurodéputée EELV notamment connue pour ses positions critiques envers les vaccins, a comparé dans un tweet l'élargissement du pass sanitaire annoncée par Emmanuel Macron au régime sud-africain de l'apartheid. L'élue s'est rapidement attirée de vives critiques, jusqu'au sein de son propre camp.

L'eurodéputée EELV Michèle Rivasi a comparé l'extension du passe sanitaire annoncée lundi soir par Emmanuel Macron à un "apartheid", suscitant mardi des réactions indignées chez plusieurs responsables de gauche. "C'est l'apartheid dans le pays des droits de l'homme", a tweeté l'élue, qui figurait en deuxième position sur la liste menée par Yannick Jadot aux élections européennes de 2019. Les critiques ont fusé sur les réseaux sociaux contre Michèle Rivasi, connue pour sa défiance envers les vaccins, et cette comparaison avec le régime sud-africain qui de 1948 à 1991 a instauré des lois ségrégationnistes.

Une pluie de critiques

"Les mots ont un sens : l'apartheid est un régime politique de la peur, mis en place par des hommes pour tuer, torturer, dominer", a déploré la numéro 2 des Verts Sandra Regol, ajoutant : "La critique politique est utile quand elle est responsable, ces dérives verbales ne le sont pas. En tant qu'écologiste, on ne peut que les déplorer". "Une comparaison aussi idiote qu'indigne", a également estimé Julien Bayou, tête de liste écolo lors des régionales en Île-de-France. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

"Un peu de respect pour les ...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles