Leucémie lymphoïde chronique : prise en charge actuelle

·2 min de lecture

C’est la forme la plus fréquente des leucémies de l’adulte. Les conséquences de cette maladie au long cours sur la santé des patients sont diverses.

Paris Match. Qu’est-ce que la leucémie lymphoïde chronique (LLC) ?
Docteur Vincent Ribrag. Les lymphocytes B normaux sont les cellules immunitaires qui fabriquent nos anticorps. Ils meurent après un délai plus ou moins long et sont sans cesse renouvelés. La leucémie lymphoïde chronique est caractérisée par la présence dans le sang de lymphocytes B anormaux qui ont pour particularités : 1. De ne pas être des cellules malignes jeunes (primitives), comme le sont celles des leucémies aiguës, mais des cellules adultes. 2. D’être incapables de fabriquer des anticorps. 3. De perdurer en raison de leur malignité et de s’accumuler dans le sang sans être éliminés, ce qui peut créer des complications.

"

Très rare avant 40 ans, son incidence augmente de façon continue avec l’âge

"

Est-elle fréquente ?
On dénombre en France environ 4 000 nouveaux cas par an, touchant un peu plus souvent les hommes que les femmes. Très rare avant 40 ans, son incidence augmente de façon continue avec l’âge. Elle est 30 fois plus fréquente à 70 ans et 45 fois plus à 80 ans. Il n’y a pas de cause, de mécanisme identifiés, ni de facteur favorisant connu autre que l’âge.

Quels sont les signes et les différents types ?
La LLC est 8 fois sur 10 sans symptômes, découverte à l’occasion d’une prise de sang où le nombre de lymphocytes est supérieur à 5 500/mm3. Cet excès fait le diagnostic. C’est le stade A. Seuls 20 % des sujets ont des signes cliniques : des ganglions diffus, palpables, parfois accompagnés d’un gros foie et/ou d’une grosse rate (stade B) ; ailleurs (stade C) un essoufflement lié à une anémie (car les cellules malignes étouffent la moelle osseuse qui produit les globules rouges). Une thrombopénie (baisse des plaquettes sanguines par le même(...)


Lire la suite sur Paris Match