Leucémie : une forme inactivée du virus SIDA pour guérir ?

Véritable prouesse scientifique ! La petite fille de 7 ans souffrant d'une leucémie lymphoblastique aiguë, aujourd'hui en rémission, a bénéficié d'un traitement expérimental reposant sur une forme inactivée du virus du SIDA.

Emily Whitehead, 7 ans souffrait d'une leucémie lymphoblastique aiguë ou cancer de la moelle osseuse. En France, cette tumeur touche chaque année 500 petits. Selon le New York Times, au mois d'avril, l'état de cette petite fille était très inquiétant. Son cancer avait résisté à deux chimiothérapies et selon ses médecins, son pronostic vital était engagé.

Ses parents ont accepté qu'un traitement expérimental lui soit administré au sein du Children's Hospital of Philadelphia. Le traitement en question qui répond au nom de code CTL019, reposait sur une forme désactivée du virus du SIDA. L'objectif était de modifier le système immunitaire de la petite fille afin que ses propres cellules puissent tuer les cellules cancéreuses.

Les médecins ont tout d'abord prélevé les cellules lymphocytes T de la jeune fille. Des globules blancs qui jouent un rôle fondamental dans la réponse immunitaire. Or les cellules cancéreuses parviennent à échapper à ces fameux lymphocytes T. C'est pourquoi les chercheurs ont renforcé ces derniers avec un virus VIH modifié et rendu inoffensif. Ce qui a permis de renforcer les lymphocytes T. Ensuite, ces cellules ont été réintroduites dans le sang du patient. A ce jour, 12 malades ont bénéficié de ce traitement expérimental, dix adultes et deux enfants. Et il s'est avéré efficace pour neuf d'entre eux. Nous reviendrons plus précisément sur ce sujet.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Vers des chimio plus efficaces
Cancers : une nouvelle molécule « double action »
Une prise de sang pour diagnostiquer un cancer
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.