Lettre ouverte pour les quartiers prioritaires : des élus veulent "interpeller le premier Français d'entre nous"

franceinfo
·1 min de lecture

Une centaine de maires et de responsables associatifs signent une lettre ouverte à l'attention d'Emmanuel Macron pour l'alerter sur les effets de la crise sanitaire sur les quartiers prioritaires. Le maire centriste d'Arras Frédéric Leturque souhaite "interpeller le premier Français d'entre nous", sur franceinfo samedi 14 novembre. Les signataires demandent que 1% du plan de relance soit attribué à ces quartiers, car "ceux qui vont en payer le prix le plus fort, ce sont les gens des quartiers", assure le maire d'Arras.

"On voit le nombre de personnes qui sont au RSA qui augmente, on voit le nombre de besoins de familles en matériel informatique pour ne pas être déconnectées de l'école", témoigne Frédéric Leturque. Un constat partagé par des responsables de plusieurs partis politiques, qui cosignent cet appel. "Notre objectif, c'est simplement d'essayer d'être là", déclare-t-il.

Pour Frédéric Leturque, les premières mesures annoncées pour les quartiers sont "loin d'être à la hauteur". Il revient aussi sur l'abandon du plan Borloo d'aide aux quartiers prioritaires, abandonné en 2018. "La gifle qui a été envoyée à Jean-Louis Borloo a été une gifle envoyée à tous les maires, à tous les acteurs qui avaient contribué au plan (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi