Lettre ouverte aux personnes en situation de handicap

Benoît Hamon
La lettre ouverte de Benoît à Hamon aux personnes en situation de handicap?

Mes chers concitoyens, mes chères concitoyennes,

J'ai été interpellé comme candidat à l'élection présidentielle par un collectif de 16 personnalités autour de Philippe Croizon sur le sujet du handicap. A travers cette tribune, ce collectif porte la voix des douze millions de personnes en situation de handicap et de leurs attentes sur les sujets aussi essentiels que l'accessibilité qui fait défaut, la faiblesse des ressources qui entraîne la précarité, le manque de places d'accueil qui oblige à aller à l'étranger, le droit à la scolarisation qui n'est pas totalement effectif, et le chômage toujours plus important chez ces personnes.

J'ai décidé de m'adresser directement aux personnes qui vivent avec un handicap, comme je l'ai fait le 7 mars dernier à Marseille, plutôt que de traiter "du handicap" car c'est un sujet de fond, qui donne sens à la société inclusive et bienveillante que je souhaite construire.

La loi de 2005 a inscrit le devoir d'inclusion, nous devons maintenant défendre tout simplement les principes républicains: liberté, égalité, fraternité... accessibilité et autonomie pour un avenir désirable ensemble.

C'est la gauche qui, durant ce quinquennat, a permis la réalisation concrète de ce principe dans l'école (280.000 enfants avec handicap dans l'école ordinaire), et je poursuivrai en permettant au personnel aidant encore en contrat précaire, d'accéder dès la rentrée 2017 à un emploi d'AESH (60.000 postes au total) et nous réduirons les effectifs dans les classes fréquentées par des élèves avec handicap et encouragerons le rapprochement avec les établissements spécialisés.

Je ferai de l'accessibilité à l'Enseignement supérieur, avec les universités, les écoles, les organismes de Recherche, un des chantiers prioritaires du quinquennat.

Nous préférons la solidarité et la fraternité aux coupes budgétaires, c'est aussi cela une République bienveillante.

Même si la création de places n'est pas la solution la plus inclusive, je m'engage à ce que pas...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages