La lettre d'une petite Rima, 8 ans, à la nouvelle ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak

Rima Abdul-Malak pendant la 75ème édition du festival de Cannes, le 24 mai 2022, trois jours après sa nomination à la tête du ministère de la culture. - CHRISTOPHE SIMON / AFP
Rima Abdul-Malak pendant la 75ème édition du festival de Cannes, le 24 mai 2022, trois jours après sa nomination à la tête du ministère de la culture. - CHRISTOPHE SIMON / AFP

"Chère madame la ministre". Au lendemain de l'investiture de la nouvelle ministre de la Culture, la petite Rima, 8 ans trois quarts, comme elle tient à le préciser, prend son stylo-plume et une feuille simple à grands carreaux. Et de sa plus belle écriture cursive, elle écrit à la nouvelle locataire de la rue Saint-Honoré.

"Comme vous, je suis Franco-libanaise"

"Mes félicitations pour votre nomination au poste de ministre de la Culture", calligaphie-t-elle en respectant du mieux possible les codes qui régissent l'écriture épistolaire. "Comme vous je suis Franco-libanaise et j'adore la lecture", poursuit la fillette de CM1. "Grâce à votre nomination, je pourrai désormais dire à tous ceux qui écorchent mon prénom que je m'appelle Rima, comme la ministre de la Culture", termine-t-elle.

L'élève de primaire, dont on ignore l'académie, joint à la phrase "ceux qui écorchent mon prénom", une liste de ce qui semble vraisemblablement être des personnes de son entourage qui ne l'appellent pas de la bonne manière.

"Mira, Amir, Bianca, Rami... Etc.", écrit la fillette qui signe sa missive par un "Bien cordialement".

À moins qu'il ne s'agisse d'une liste de tous les pseudonymes dont l'affublent ses camarades.

"Merci chère Rima"

Sur son fil Twitter, la ministre de la Culture a partagé une photo de cette lettre manuscrite.

"Merci chère Rima pour ce gentil message! Je compte sur toi pour partager ta passion de la lecture avec tes camarades", a commenté Rima Abdul-Malak.

Juste après sa nomination en mai dernier, la femme politique de 43 ans s'est envolée pour la 75ème édition du festival de Cannes. "Je ne pensais pas que ce serait aussi excitant, mais pour l'instant c'est réjouissant. J'espère que ça va durer", confiait-elle sur notre antenne.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles