Lettre des conseillers techniques sportifs à Emmanuel Macron : "C'est un cri d'alarme et un dernier recours"

franceinfo
Franck Cadéi, cadre technique de la fédération de handball, fait partie des signataires de la lettre.

Les conseillers techniques sportifs demandent à Emmanuel Macron un moratoire sur leur détachement vers les fédérations jusqu'aux Jeux olympiques de Paris 2024. La lettre ouverte du "collectif des 1 000", a notamment été signée par plus de 4 000 CTS, des entraîneurs, mais également des élus. "C'est un cri d'alarme, une lettre de dernier recours", a expliqué sur franceinfo Franck Cadéi, cadre technique de la fédération de handball, signataire de la lettre.

franceinfo : Vous n'avez plus d'autres issues que de vous adresser directement à Emmanuel Macron ?


Franck Cadéi : C'est un cri d'alarme, une lettre de dernier recours. Depuis le mois de septembre 2018, on s'est adressés à de nombreuses reprises à nos députés, aux sénateurs, à la ministre des Sports elle-même, et malgré tout les choses continuent d'avancer. Cela nous semble ne pas être dans le sens souhaité, surtout à l'horizon des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

Est-ce qu'il y a un lien direct entre la réforme et l'obtention des médailles ?

Il y a les médailles que l'on pourrait avoir à Paris, mais il n'y a pas que ça. Il y a tout ce qui est sous-tendu, tout ce qui est de l'ordre de la cohésion sociale, de l'ordre de la féminisation de la pratique, tout ce que l'on appelle l'héritage du sport. Oui, il y a un lien direct parce que la présence de l'Etat dans cette politique d'animation sportive du territoire est prépondérante dans l'obtention des médailles et dans l'émergence (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi