Lettre à la maire de Poitiers et autres destructeurs de rêves

Par Max M.*
·1 min de lecture
Un avion décolle.
Un avion décolle.

Madame le Maire,

Je suis pilote de ligne. J'exerçais un autre métier avant de devenir pilote.

À 17 ans, j'ai commencé par faire du planeur, puis j'ai fait de l'aviation de loisir, mais aussi du remorquage de planeurs et de l'instruction en aéroclub. Grâce à un brevet de pilote professionnel passé avant de changer de métier, j'ai eu la chance de pouvoir faire des vols pour l'ONG Aviation sans frontières (ASF).

Une rencontre avec un autre pilote de ligne, dont le père était un des membres fondateurs d'ASF, m'a permis de participer pendant quelques années à l'opération Les Ailes du Sourire sur l'aérodrome de La Ferté-Alais. Ce nom vous dit peut-être quelque chose, Madame le Maire ? C'est là où se tient tous les ans au mois de mai l'un des plus beaux meetings d'avions anciens et de collections qui soit ? mais je n'en parlerai pas, ces meetings ayant une fâcheuse tendance à faire rêver les grandes personnes, mais aussi les petites?

Grâce à ses membres bénévoles, hôtesses, stewards, pilotes, civils, en plus de ses vols humanitaires en Afrique sur des appareils Cessna Caravan, en plus des livraisons de médicaments acheminées dans les soutes des avions de ligne, en plus de convoyages pour faire opérer en Europe des enfants qui ne pouvaient bénéficier de soins adaptés, ASF organisait chaque semaine des baptêmes de l'air pour des enfants handicapés ou hospitalisés.

Ce n'était pas qu'un simple baptême de l'air, c'était toute une journée d'évasion et de défi pour ces enfan [...] Lire la suite