L'Etat Islamique revendique l'attaque de Palma, au Mozambique

·1 min de lecture

JOHANNESBURG (Reuters) - L'organisation Etat islamique (EI) a revendiqué lundi l'attaque des derniers jours contre la ville gazière de Palma, dans le nord du Mozambique, au cours de laquelle plusieurs dizaines de personnes, dont des travailleurs étrangers, ont été tuées.

L'organisation djihadiste a diffusé cette revendication via son organe de propagande Amaq, précisant que ses combattants avaient pris le contrôle de la ville après avoir tué au moins 55 personnes, dont des soldats.

L'assaut contre Palma, noeud logistique situé près de nombreux projets gaziers pesant 60 milliards de dollars (environ 51 milliards d'euros) a été lancé mercredi dernier et le gouvernement mozambicain a évoqué dimanche un bilan de plusieurs dizaines de morts.

Au moins un ressortissant sud-africain figure parmi les victimes, ainsi que, selon le Times, un citoyen britannique.

D'après le service de surveillance des sites internet islamistes SITE, l'EI a précisé que les victimes étrangères étaient des sous-traitants.

(Emma Rumney ; version française Myriam Rivet, édité par Nicolas Delame)