L'Etat américain de Washington légalise le "compost humain", une alternative écolo à l'inhumation

franceinfo avec AFP
A compter de mai 2020, les personnes qui le souhaitent pourront être transformées, après leur mort, en "humus".

C'est ce qui s'appelle manger les pissenlits par la racine. L'Etat américain de Washington s'est doté d'une loi unique dans le pays, qui permettra bientôt aux personnes qui le souhaitent d'être transformées après leur mort en "compost humain", une alternative écologique à l'inhumation classique ou à la crémation. La loi autorisant la "réduction organique naturelle", autrement dit la "conversion, accélérée et en milieu clos, de restes humains en humus", a été adoptée fin avril par le Parlement local, une première aux Etats-Unis. La mesure doit entrer en vigueur en mai 2020.

Elle a été promulguée mardi par Jay Inslee, gouverneur démocrate de cet Etat très progressiste et qui est candidat à l'élection présidentielle de 2020 sur un programme misant beaucoup sur l'écologie. Cette technique "est naturelle, sûre, durable et permet des économies importantes en matière d'émissions de CO2 et d'utilisation des terres", plaide Katrina Spade, à la tête depuis dix ans de la société Recompose, qui a mis au point un processus de compostage humain qu'elle s'apprête à commercialiser.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi