Voici l'estimation la plus précise de la quantité d'énergie noire et de matière noire présentes dans l'Univers

Depuis le Big Bang, l'Univers s'étend : on dit qu'il est en expansion. Mais, en plus de cela, cette expansion s'accélère ! Un phénomène découvert en 1998 par des équipes internationales de scientifiques alors qu'elles étudiaient l'évolution de cette expansion à partir d'explosions d'étoiles. En regardant la lumière émise par d'autres plus lointaines, appelées supernovas, les équipes ont constaté une accélération de cette expansion. Pour interpréter ce résultat, il a ensuite été conclu qu'une mystérieuse forme d'énergie en était la cause : l'énergie noire, aussi appelée énergie sombre.

Introuvable pour le moment, elle ne cesse d'être traquée depuis des décennies. Certains modèles supposent même qu'elle n'existerait pas, et que ce seraient les équations cosmologiques qui seraient à revoir ! Une nouvelle étude publiée dans The Astrophysical Journal s'est aussi penchée sur l'énergie noire, mais cette fois sur un autre aspect : l'évaluation exacte de la proportion qu'elle occupe dans l'univers. Leur analyse, appelée Panthéon+, correspond à l'amélioration de méthodes pré-existantes mais avec, cette fois-ci, plus de données et une meilleure méthodologie, donc moins d'incertitudes avec un résultat « 17 fois plus contraignant que les précédentes évaluations en 1998 », explique à Futura Dillon Brout, premier auteur de l'étude, et chercheur au Harvard & Smithsonian Center for Astrophysics.

L'expansion de l'Univers depuis le Big Bang et sa phase d'accélération actuelle. © Nasa
L'expansion de l'Univers depuis le Big Bang et sa phase d'accélération actuelle. © Nasa

Seulement un tiers de matière dans l'univers

Pour cela, les chercheurs ont utilisé des supernovas de type Ia, appelées supernovas thermonucléaires. Elles correspondent à l'explosion d'étoiles déjà mortes — des naines blanches —, qui se trouvent dans un système binaire. Lorsqu'une étoile peu massive, de moins de 10 masses solaires, épuise son carburant, elle se contracte et se change en naine blanche. Si elle se trouve dans un système binaire, donc avec une autre étoile, elle aspire petit à petit la...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura