L'est de la France étouffe sous la troisième canicule de l'été

Pour la troisième fois cet été, un épisode caniculaire , doublé d'une vaste vigilance "sécheresse", s'abat sur l'est de la France où Météo France a relevé jeudi des pointes à 37 degrés à Strasbourg et 38 à Lyon ou Saint-Etienne, avant un week-end qui s'annonce plus frais. L'agence météorologique a maintenu pour vendredi la vigilance orange dans 26 départements , principalement dans l'est, et en a placé 64 autres en jaune. Seuls les quatre départements bretons ainsi que la Manche et le Calvados ne font l'objet d'aucune vigilance.

Une intensité moindre qu'en juillet

L'épisode caniculaire, d'intensité moindre qu'en juillet, reste "durable sur la vallée du Rhône et le pourtour méditerranéen", prévient Météo France, qui précise que "l'axe de plus fortes chaleurs se situait jeudi après-midi du Sud-Ouest, à la vallée du Rhône, à la Bourgogne et au Nord-Est". "Si on s'assoit dehors, on brûle", témoigne ainsi Zackaria, un sans-abri de 27 ans qui a trouvé refuge dans un centre d'accueil parisien climatisé d'Emmaüs Solidarité. L'association a étendu ses horaires d'accueil de jour pour faire face à la vague de chaleur.

>> LIRE AUSSICanicule : à Strasbourg, les habitants font exploser les ventes d'eau

 

"Quand il faut chaud, on n'a plus de place dans notre petit train touristique", explique Pascal Ohlmann, 65 ans, le conducteur de ce convoi qui sillonne les rues de Strasbourg et évite aux touristes de marcher sous un soleil de plomb. À 15h30, Météo France a relevé jusqu'à 38 degr...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles