L'Espagne émue par la vidéo de cette ourse et de son ourson séparés par l'attaque d'un mâle

ANIMAUX - “Nous savons que l’ourse est blessée, mais nous ne savons rien d’autre”, a déclaré une source du département de l’Environnement de la région espagnole de Castille-et-Léon. Les autorités de la région tentaient mardi 7 juin de retrouver une ourse brune et son ourson, séparés par l’attaque brutale d’un mâle sur l’ourson, que sa mère a réussi à sauver, un pugilat filmé par un vidéaste amateur.

Le mâle et la femelle se sont battus à l’aplomb d’une falaise, et tous deux ont fini par tomber de très haut, heurter des rochers, l’un roulant longuement sur lui-même avant de s’immobiliser, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.Malgré sa taille supérieure, l’ours est mort dans le combat, ont indiqué les autorités, et la femelle, blessée, est revenue chercher l’ourson pour de possibles retrouvailles, que les autorités tentent de confirmer.

L’incident s’est produit à Peña de Santa Lucía, dans la province de Palencia.

Des attaques fréquentes

Comme l’a expliqué sur Twitter l’organisation Nature Castille-et-León, en cette période de l’année “il est fréquent que les mères doivent défendre leurs petits contre les attaques de mâles qui cherchent à les faire revenir en chaleur”.

“Comme les autres animaux, l’ours a un instinct de reproduction. Il cherche des ourses avec leurs petits pour tuer les oursons”, a précisé le président de la Fondation de l’ours brun, Guillermo Palomero. “L’ourse entre en chaleur deux ou trois jours plus tard, et cet ours infanticide peut s’accoupler avec elle et laisser ses gènes”, a-t-il ajouté, qualifiant ces attaques de “très violentes”.

La femelle, “localisée il y a plusieurs semaines avec deux oursons, en avait récemment perdu un, vraisemblablement du fait d’une attaque de ce mâle ou d’un autre”, a précisé Nature Castille-et-León.

Selon un communiqué du gouvernement régional, “le personnel technique, les vétérinaires, les agents environnementaux, les protecteurs de l’environnement et les Patrouilles d’ours de la Fondation du patrimoine naturel” de la région, assistés par la Garde civile, participent aux recherches. En Espagne, quelque 330 ours bruns vivent dans la chaîne de montagnes cantabrique et 70 autres dans les Pyrénées, selon la Fondation de l’ours brun.

À voir également sur Le HuffPost: Un ours récidiviste vole des voitures aux États-Unis

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

À LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles