Les SDF morts en 2020 avaient en moyenne 48 ans, selon un recensement

·2 min de lecture

C'est trente années de moins que l'espérance de vie moyenne du reste de la population.

Les personnes sans domicile fixe dont la mort a pu être recensée en 2020 sont en moyenne décédées à l'âge de 48 ans, contre 79 pour le reste de la population, selon un décompte publié mercredi par le collectif "Les morts de la rue" qui analyse ces décès chaque année.

D'après les données, "non exhaustives", recueillies par ce collectif, 587 personnes vivant à la rue ou en structure d'hébergement provisoire sont mortes en 2020, dont au moins une sur quatre de mort violente (agression, suicide, noyade, accident).

Parmi ces 587 personnes, 24% avaient passé plus de dix ans en errance, précise le collectif dans un communiqué.

"Les morts dans la rue" a également recensé le décès en 2020 de 81 autres personnes qui avaient connu une période sans domicile, et qui sont mortes en moyenne à l'âge de 58 ans. "Les personnes ayant connu un parcours à la rue même une fois entrées dans un logement subissent toujours le poids de temps passé à la rue qui impacte leur santé et l'âge moyen de leur décès", explique Julien Ambard, épidémiologiste.

Davantage de morts qu'en 2019

Le gouvernement a pris au début de la pandémie des mesures d'urgence en termes de places d'hébergement temporaires. Cependant, "il ne suffit pas de prendre des mesures ponctuelles aussi importantes soient-elles pour réduire la mortalité des personnes sans chez soi, elles doivent être durables et soutenues dans le temps", estime "Les morts de la rue".

Le collectif recommande d'assurer l'accès au logement pour les populations fragiles et de prévenir la perte de logement en assurant notamment un revenu garanti pour les 18-25 ans.

En 2019, au moins 531 personnes SDF étaient mortes, en moyenne à l'âge de 49 ans, selon la même source.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Un maître d'échecs sans abri

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles