A Lesbos, quand le poids des migrants perdure, "la patience" atteint ses limites

Camp de réfugiés de Kara Tepe sur l'île grecque de Lesbos, le 29 mars 2021