L'ESA reçoit le « premier appel » du télescope spatial Webb

·2 min de lecture

Le projet du télescope spatial James Webb a été lancé il y a près de 30 ans dans le cadre d’activités de collaboration entre l’ESA, la Nasa et l’Agence spatiale canadienne pour éclairer nos origines cosmiques.

Rejoignez-nous pour le lancement événement du télescope spatial Webb !
Rejoignez-nous pour le lancement événement du télescope spatial Webb !

Webb doit être placé en orbite à l’aide d’un lanceur Ariane 5 depuis le Centre spatial européen en Guyane française, le 25 décembre. Il voyagera sur une trajectoire de libération directe vers son orbite cible à plus de 1,5 million de kilomètres de la Terre (point Lagrange L2). Pour réaliser la très importante « première acquisition du signal », une antenne de 10 mètres située à Malindi, Kenya, faisant partie du réseau coopératif Estrack de l’ESA, établira le premier contact depuis le sol avec la mission naissante de Webb.

Chronologie du lancement du télescope spatial Webb. © ESA
Chronologie du lancement du télescope spatial Webb. © ESA

Un signal vaut qui vaut 1.000 mots

Le premier « message » de Webb apparaîtra sous la forme d’un pic d’ondes radio sur un moniteur de la station au sol de Malindi. Ce seront les premiers « mots » de Webb. De tels signaux sont notre seul moyen d’émettre des commandes et de recevoir des données.

Dès que le signal initial sera capturé, un flux d’informations sera mis à disposition des opérateurs indiquant l’état de fonctionnement de l’engin spatial après avoir affronté les rigueurs du lancement et ouvrant une passerelle à l’équipe de l’ESA au centre des opérations de l’agence en Allemagne et à l’équipe de l’Agence spatiale italienne (ASI) à Malindi pour relayer ensuite des commandes et des informations vitales sur la mission au contrôle de mission Webb de la Nasa.

La station de Malindi au Kenya. © ESA - CC BY-SA IGO 3.l0
La station de Malindi au Kenya. © ESA - CC BY-SA IGO 3.l0

Le réseau mondial de stations au sol « eyes on the sky » de l’ESA, connu sous le nom d’Estrack, est dans une position privilégiée pour sécuriser cette connexion vitale. L’antenne de Malindi, d’une largeur de 10 mètres et relativement agile en ce qui concerne son pointage, est utilisée par l’ESA en...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles