Les talibans menacent Trump de nouveaux combats si les pourparlers cessent

Les talibans ont averti mardi que les combats continueraient en Afghanistan si les États-Unis abandonnent les discussions sur un retrait de leurs troupes, comme l'a déclaré le président américain Donald Trump en affirmant qu'elles étaient "terminées pour de bon".

" Nous avions deux façons d'en finir avec l'occupation de l'Afghanistan, celle du jihad et des combats, et celle des pourparlers et des négociations. Si Trump veut arrêter les discussions, nous emprunterons le premier chemin et ils le regretteront bientôt ", a dit un porte-parole, Zabihullah Mujahid.

La veille, M. Trump avait martelé que les négociations avec les talibans étaient "terminées pour de bon", après l'annulation d'une rencontre secrète prévue à Camp David dont l'idée même a suscité la perplexité à Washington.

Les propos du locataire de la Maison Blanche tranchaient avec ceux de son chef de la diplomatie Mike Pompeo qui n'avait pas exclu dimanche une reprise des discussions avec les insurgés afghans.

" Elles sont terminées pour de bon. En ce qui me concerne, elles sont terminées" , a lancé M. Trump, optant pour un ton résolument offensif.

Après avoir rompu ces négociations qui semblaient pourtant sur le point d'aboutir à un accord historique après 18 ans de guerre, Donald Trump a assuré que l'armée américaine avait durci son offensive contre le mouvement rebelle depuis l'attentat meurtrier de jeudi à Kaboul qui a tué un soldat américain.

" Au cours des quatre derniers jours, nous avons frappé nos ennemis plus fort qu'à n'importe quel moment ces dix dernières années ", a-t-il tweeté, en réponse à la menace des talibans dimanche de faire "souffrir" l'Amérique.

La spectaculaire rupture des tractations signifie-t-elle l'abandon du retrait progressif d'une partie des 13.000 à 14.000 soldats américains en Afghanistan, tel qu'envisagé dans l'accord qui était en négociation?

" J'aimerais partir mais nous partirons au bon moment ", a répondu, évasif, M. Trump, élu sur la promesse maintes fois répétée de "mettre fin aux guerres sans fin".

avec AFP