Les relations russo-japonaises se réchauffent

Le président russe Vladimir Poutine a salué jeudi, à l’occasion d’un entretien avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe à Moscou, le progrès des relations entre la Russie et le Japon, empoisonnées par un conflit territorial.

“Lors de notre rencontre précédente (...), nous avions convenu de renforcer nos relations, nos contacts, notre travail en commun. Et nous pouvons déjà en tirer des conclusions: il y a du progrès”, a déclaré M. Poutine au début de ces discussions.

M. Abe a également salué le développement des relations entre les deux pays, notamment leurs liens économiques qui “progressent comme prévu”.

Cette rencontre à Moscou fait suite à la première visite officielle de M. Poutine au Japon en décembre, voyage au cours duquel des accords économiques avaient été conclus et le différend territorial qui empoisonne les relations russo-japonaises depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avait été évoqué.

Les îles Kouriles du Sud (appelées “Territoires du Nord” par le Japon), annexées par l’URSS à la fin de la guerre, sont au coeur de cette brouille qui empêche la signature d’un traité de paix depuis 70 ans.

Autre dossier à l’ordre du jour, la situation avec leur turbulent voisin nord-coréen. Vladimir Poutine s’est déclaré en faveur d’une baisse de la tension. “Nous appelons tous les pays impliqués dans la région à éviter d’utiliser une rhétorique guerrière et à chercher à mettre en oeuvre un dialogue apaisé et constructif”.

Les Etats-Unis ont promis mercredi de renforcer les sanctions économiques contre la Corée du Nord et ses programmes nucléaire et balistique, après des semaines de menaces réciproques, y compris la possibilité d’une action militaire américaine.

Avec AFp

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages