Les refus des paiements par espèce se sont multipliés pendant le confinement

Les commerçants ont plus facilement refusé l'argent liquide pendant les semaines du confinement. (photo d'illustration)

CONFINEMENT - Selon un sondage Ifop pour la société de transport de fonds Brinks, un Français sur dix a été confronté pendant le confinement à un refus de paiement en espèces par un commerçant, par crainte d’une contamination au Covid-19 en manipulant les pièces et les billets, rapportent Les Échos ce jeudi 4 juin.

Cette pratique reste illégale pour tout paiement inférieur à 1000 euros, de nombreuses personnes ne possédant pas de carte de paiement. Cette pratique discriminatoire peut être qualifiée de “refus de vente” et le commerçant peut encourir une amende de 150 euros, rappelle Le Figaro.

Pour cette raison, la Fédération des entreprises de sécurité fiduciaire (FEDESFI) a décidé de saisir les autorités de la concurrence (DGCCRF).

Par ailleurs, pendant le confinement, les Français ont davantage privilégié d’eux-mêmes les paiements par carte bancaire. Selon le sondage Ifop relayé par Les Échos, les paiements en espèces ont été préféré par 67% des sondés pour les petits achats du quotidien, contre 87% lors de la même période l’année dernière.

À voir également sur Le HuffPostFace à la crise, ces locataires précaires demandent l’annulation de leur loyer

LIRE AUSSI:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post