Les raisons de la folie autour des cartes Pokémon

Thomas Delaunay
·Journaliste vidéo au service culture
·1 min de lecture
Les raisons de la folie autour des cartes Pokémon
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POKÉMON - À ce prix là, difficile de tous les attraper. Dimanche 25 avril, le YouTuber Michou a publié une vidéo dans laquelle on le voit acheter une boîte de cartes Pokémon pour 50.000 euros. Il y a quelques semaines, c’est le streamer Kameto qui avait dépensé 20.000 euros pour une boîte similaire. Ces deux achats témoignent d’une croissance de cet engouement autour des cartes Pokémon.

Le commissaire-priseur Florian Bourget, expert de bandes dessinées, nous explique dans la vidéo en tête d’article, les raisons de ce phénomène. Folie qui se développe aussi sur Internet où les émissions spéciales de steamers et les vidéos de YouTubers attirent un public qui ne cesse de croître.

100.000 collectionneurs en France

En décembre 2018, pour la première fois en France avait lieu une vente aux enchères de cartes Pokémon. “Les cartes Pokémon, c’était un domaine qui m’intéressait et qui m’intriguait. On a eu beaucoup de curieux, beaucoup de presse. En termes de vente, c’était déjà des collectionneurs purs et durs”, se rappelle l’expert qui officiait à l’époque.

Expert et passionné de cartes Pokémon, il a constaté une forte évolution de l’intérêt pour ce domaine. Le grand public s’est joint aux premiers collectionneurs pour faire exploser le marché. “Depuis la première vente aux enchères qu’on a faite en 2018, les prix des cartes rares ont été en moyenne multipliés par 100. C’est simple: la carte qu’on a vendue 12.000 euros il y a un mois, on l’avait vendue 500 euros en 2018.”

Selon lui, il y a aujourd’hui 100.000 collectionneurs de cartes Pok...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.