Les grèves à l'approche de Noël : ce qu'il faut savoir

La fin de l'année est l'occasion de revendications, notamment salariales, dans divers secteurs. Voici les différents mouvements de grève annoncés pour cette semaine de Noël.

Le corps médical en grève

Mieux vaut ne pas tomber malade pendant les fêtes. Le corps médical sera en grève toute la semaine à commencer par les urgentistes lundi, suivis par les généralistes et enfin par des spécialistes.

Des négociations entre le ministère de la Santé et les urgentistes se poursuivaient ce week-end. Le ministère a fait des propositions et les urgentistes ont obtenu "des avancées" sur la reconnaissance du temps de travail, a assuré Patrick Pelloux, président de l'Amuf. Mais le mouvement est maintenu, dans l'attente d'un engagement ferme du gouvernement. Le syndicat table sur un taux de "80% de grévistes". Pas de panique toutefois, les urgentistes peuvent être assignés et la grève consistera à porter un badge.

Mardi, les médecins généralistes rejoindront le mouvement. Ils sont invités à fermer leurs cabinets et à faire la grève des gardes. Ils protestent contre certains points du projet de loi Santé, comme la possibilité pour les pharmaciens de vacciner les patients ou la généralisation du tiers payant d'ici 2017.

Puis mercredi, la puissante confédération des syndicats médicaux français (CSMF, généralistes et spécialistes) entrera dans le mouvement, en appelant à la grève jusqu'au 31 décembre. D'autres syndicats de spécialistes, comme les cardiologues, radiologues ou pédiatres, invitent à garder porte close sur la même période.

La ministre de la Santé a tenté toutefois de rassurer : les patients "trouveront à se faire soigner" pendant les fêtes, a-t-elle affirmé.

Les convoyeurs de fondsde Brink's

Les salariés du transporteur de fonds Brink's seront en grève à partir de lundi. Ils réclament une augmentation de 150 euros bruts pour tous les salariés. Pas sûr que la grève soit très suivie, les deux principaux syndicats de l'entreprise, n'ont pas pris part au mouvement.

Amazon : du retard pour les cadeaux ?

A l'appel de la CGT, les salariés du site de vente en ligne Amazon seront en grève dès lundi. De quoi inquiéter ceux qui attendent leurs derniers paquets à mettre au pied du sapin. Le syndicat réclame une augmentation salariale, une prime d'équipe mensuelle et une négociation sur la durée des pauses. Toutefois, la direction se veut rassurante, il ne devrait pas y avoir d'impact sur les livraisons.

EasyJet : pas de vol les 25 et 26 décembre ?

Les deux syndicats d'hôtesses et stewards de la compagnie low cost font grève les 25 et 26 décembre. Ils réclament une meilleure gestion des plannings, une plus grande participation aux bénéfices et la mise en place d'un contrat de prévoyance. Des annulations et des retards sont à prévoir. Renseignez-vous si vous avez prévu de voler sur cette compagnie.               

Pas de souvenir de la Tour Eiffel

Vendredi, les touristes visitant la Tour Eiffel ne pourront pas acheter de souvenirs dans ses boutiques : ses employés sont en grève et réclament de meilleurs salaires.