Les funérailles du prince Philip seront-elles un moment de réconciliation pour la famille royale?

Marine Le Breton
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
La reine Elizabeth II, Meghan Marke et le prince Harry, en 2018, à Londres. (Photo: Chris Jackson via Getty Images)
La reine Elizabeth II, Meghan Marke et le prince Harry, en 2018, à Londres. (Photo: Chris Jackson via Getty Images)

PSYCHOLOGIE - C’est la première fois que le prince Harry revient au Royaume-Uni depuis son départ fracassant pour les États-Unis en 2020. Et, même s’il s’agit des funérailles de son grand-père Philip, les yeux seront aussi tournés vers l’époux de Meghan Markle ce samedi 17 avril.

Depuis le déménagement du couple outre-Atlantique, déjà vécu comme un choc par la famille royale, les relations entre le petit-fils d’Elizabeth II et la couronne n’ont cessé de se détériorer. Et ce n’est pas l’interview accordée par le prince Harry et la duchesse de Sussex à Oprah Winfrey le 7 mars qui a dû améliorer les choses.

C’est pourquoi les Britanniques attendent beaucoup du retour du fils cadet de Charles et Diana. Harry est arrivé dimanche 11 avril, soit deux jours après le décès du prince Philip, sur le sol britannique. Sans sa compagne, enceinte, qui a dû rester aux États-Unis d’après les conseils de ses médecins.

Les retrouvailles de la famille royale en ces temps de deuil permettront-elles d’aplanir les frictions? “Beaucoup de familles se rassemblent et surmontent les tensions et les relations brisées au moment d’un enterrement, quelque chose de très profond les unit à nouveau”, a souligné le cardinal Vincent Nichols, archevêque de Westminster, auprès du Times.

Risque de “sceller un divorce”

Selon une source interviewée par The Sun, le père de Harry, le prince Charles, avec qui la relation s’est fortement dégradée, aurait “très hâte” de le revoir. Quant à son frère, le prince William, il se dit qu’il est peu probable qu’ils se retrouvent ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.