Tous vaccinés d'ici la fin de l'été? La promesse de Macron laisse les Français sceptiques [EXCLUSIF]

Romain Herreros
·Journaliste politique
·1 min de lecture
Emmanuel Macron lors d'une visite d'un centre de vaccination à Créteil le 29 mars. (Photo: LUDOVIC MARIN AFP)
Emmanuel Macron lors d'une visite d'un centre de vaccination à Créteil le 29 mars. (Photo: LUDOVIC MARIN AFP)

POLITIQUE - “D’ici à la fin de l’été, nous pourrons proposer en France, à tous les Français adultes qui le souhaitent, un vaccin”. Cette phrase prononcée par Emmanuel Macron mardi 2 février au 20 Heures de TF1 est régulièrement rappelée par l’exécutif, qui assure que cet objectif sera maintenu malgré les retards de la vaccination en Europe. Deux mois plus tard, et alors que la France souffre des comparaisons internationales en la matière, les Français ne semblent guère optimistes quant à la faisabilité de cette promesse.

En effet, seuls 30% des sondés considèrent que cet objectif sera atteint. Détail assez révélateur, il n’y a que les sympathisants centristes et ceux de La République en Marche qui semblent y croire, considérant à 58% puis 63% que le pari sera tenu. À l’inverse, toutes les autres franges de l’opinion, de gauche comme de droite, font part de leur scepticisme. Et puisque l’on parle de scepticisme, notons que les atermoiements autour du vaccin AstraZeneca et de ses dangers potentiels n’ont visiblement pas amélioré sa réputation.

Selon cette même étude, un petit tiers (31%) des personnes interrogées disent avoir confiance en ce vaccin conçu par le laboratoire anglo-suédois. Là encore, il n’y a que les sympathisants centristes et LREM à majoritairement accorder leur confiance à AstraZeneca.

Preuve que les doutes sur l’efficacité du vaccin et sur ses effets secondaires ont laissé des traces dans l’opinion. Reste à savoir si son changement de nom suffira à changer à la donne, d’autant que seulement 46% des Français se disent prêts à se faire vacciner ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.