Les enfants ont-ils été délibérément pris pour cible samedi dernier près d’Alep ?

C’est l’hypothèse de l’ONU qui dénonce un probable crime de guerre dans l’attaque d’un convoi qui a fait 126 morts, dont 68 mineurs.

“Cette attaque constitue vraisemblablement un crime de guerre. Nous ne sommes par en mesure, pour l’heure, de définir le mode opératoire ou d’identifier les responsables. Mais des vidéos visionnées par notre personnel montrent un individu attirant les enfants avec des bonbons juste avant l’explosion”, précise Rupert Colville, de l’agence onusienne des droits humains.

Le Conseil de sécurité condamne l’attaque terroriste barbare & lâche qui a tué 126 personnes à Al-Rachidin #Syrie https://t.co/5kIj8lytLO pic.twitter.com/IeCxcD8YfX— La France à l’ONU (@franceonu) 18 avril 2017

Les civils paient, encore et toujours, un lourd tribut dans ce conflit. Hier, la coalition antidjiadiste menée par Washington, a tué 20 d’entre eux à Deir Ezzor dans un bombardement contre les rebelles. Les habitants de Raqa fuient pour leur par les combats dans ce bastion djihadiste attaqué par une alliance arabo-kurde.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages