Les docu-réalité sur l'obésité posent problème, elles nous disent pourquoi

Valentin Etancelin
·Journaliste, Le HuffPost
·1 min de lecture
Malgré la pétition, "Opération Renaissance" est diffusée à compter de ce lundi 11 janvier sur M6. (Photo: Capture d'écran M6)
Malgré la pétition, "Opération Renaissance" est diffusée à compter de ce lundi 11 janvier sur M6. (Photo: Capture d'écran M6)

TÉLÉVISION - “Avant j’étais gros”, “Maigrir à tout prix”, “Mon combat contre les kilos”, ... Depuis maintenant une dizaine d’années, les émissions de télé-réalité autour de l’obésité poussent comme des champignons dans le paysage audiovisuel français. Il faut désormais compter sur “Opération Renaissance”, le nouveau programme de Karine Le Marchand.

Le premier épisode, que Le HuffPost a pu visionner en avant-première, est diffusé ce lundi 11 janvier à 21 heures sur M6. Il suit le récit de deux jeunes femmes, les dénommées Elody et Stacy, décidées à subir une chirurgie bariatrique. Pendant trois ans, les caméras et l’animatrice de “L’Amour est dans le pré” les ont filmées à différentes étapes de leur parcours: avant, après et même pendant leur opération. Toutes les deux se disent très satisfaites du programme.

Même si le pitch a un air de déjà-vu, l’instigatrice estime, elle, que c’est “du jamais vu à la télévision de suivre des personnes dans leur réalité pendant trois ans et de parler de l’origine de leur obésité”. Contactée par Le HuffPost, Karine Le Marchand pense qu’il ne faut “pas mélanger les émissions dont l’objectif est de perdre du poids et d’autres qui parlent de la réalité des personnes malades”.

“Pour pointer du doigt ce qui n’existe pas dans la prise en charge des personnes obèses [après une opération bariatrique, NDLR], nous avons mis à disposition des témoins un accompagnent inédit”, compos&eacu...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.