Les chutes du Niagara sont partiellement gelées, et c'est féérique

Claire Pian
·Journaliste vidéo au service culture
·1 min de lecture
Les chutes du Niagara sont partiellement gelées, et c'est féérique

HIVER - Il en faut pour geler 3.160 tonnes d’eau par seconde. La vague de froid qui sévit en Amérique du Nord a figé dans la glace une partie des mythiques chutes du Niagara ce dimanche 21 février, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête de cet article.

Un évènement qui ne peut avoir lieu que si les températures extérieures tombent en dessous des -5°C. Un arc-en-ciel est même venu sublimer ce paysage déjà captivant de beauté.

Seule une partie des chutes semble résister à la physique et continue de s’écouler. Une unique fois dans leur histoire, les “chutes canadiennes” ont complètement gelé: c’était le 29 mars 1848, lorsqu’un barrage de glace avait empêché le lac d’irriguer les chutes.

Bien qu’inoubliable pour les témoins de cet évènement féérique, il n’est pas si rare que les chutes du Niagara se retrouvent partiellement figées par la glace.

À voir également sur Le HuffPost: Vague de froid au Texas: les habitants font la queue pour l’eau potable

LIRE AUSSI:

Du patins à glace en maillot de bain: ce patineur d'Amsterdam avait une idée derrière la tête

Un volcan de glace de 14 mètres a jailli au Kazakhstan

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.