Les bonnets rouges remontent au créneau contre une nouvelle taxe poids lourds

Youen Tanguy
·1 min de lecture
Huit ans après, les bonnets rouges montent au créneau contre une nouvelle taxe poids lourds (photo: une manifestation de bonnets rouges à Quimper le 2 novembre 2013) (Photo: FRED TANNEAU/AFP)
Huit ans après, les bonnets rouges montent au créneau contre une nouvelle taxe poids lourds (photo: une manifestation de bonnets rouges à Quimper le 2 novembre 2013) (Photo: FRED TANNEAU/AFP)

CRITIQUES - C’est un sujet qui fait déjà grincer des dents. Les députés ont donné leur aval dimanche 14 mars en commission à la mise en place éventuelle d’une “contribution” poids lourds dans les régions qui le souhaitent. Une mesure inflammable et critiquée à droite, où l’on dénonce le “retour de l’écotaxe” abandonnée en 2014.

“C’est une demande de la part de certaines régions aujourd’hui, dans une logique de différenciation”, a relevé le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, lors de l’examen en commission du projet de loi climat.

Ce débat est lié au lancement début 2021 de la nouvelle collectivité européenne d’Alsace, qui a récupéré la gestion de certains tronçons routiers. Cette collectivité, via une contribution spécifique, souhaiterait lutter contre l’afflux de poids lourds sur l’A35.

Mais les élus locaux lorrains s’inquiètent notamment d’un “report” du trafic vers l’A31, très chargée elle aussi.

“C’est le retour du débat sur l’écotaxe”

L’article 32 du projet de loi climat, examiné en commission avant son arrivée dans l’hémicycle fin mars, prévoit une “habilitation à légiférer par ordonnance” pour permettre aux régions volontaires, “disposant d’un domaine public routier”, de mettre en place une “contribution spécifique assise sur le transport routier de marchandises”.

“L’objectif est de favoriser le transport des marchandises par des moyens moins émetteurs de gaz à effet de serre (ferroviaire, fl...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.